Un jeune admet être dépendant de Youtube

La technologie apporte de nouvelles manières aux personnes de communiquer, cohabiter et s’informer. De la même manière, elle ouvre une porte pour de nouveaux types de problèmes. L’un d’eux est l’addiction.

De nos jours, il est normal de gaspiller quelques heures devant l’ordinateur ou le smartphone en ingérant des informations inutiles.

Dans un texte publié sur son blog et partagé par le site The Guardian, le jeune Domingo Cullen a admis être dépendent de Youtube.

« Lorsqu’une vidéo se termine, une autre d’un même sujet est chargée, attirant mon attention pour encore cinq ou dix minutes. Trente minutes deviennent des heures. Des heures deviennent des demi-journées », s’est-il confié.

La situation était si grave qu’il n’avait déjà plus le contrôle de ses décisions. Même s’il était conscient que son comportement lui portait préjudice, il recommençait. « Je perdais le contrôle sur ma capacité à ne pas regarder Youtube et je le faisais, perdant des jours de ma vie qui ne revenaient pas. Il y avait des moments où je ne communiquais avec personne la journée entière », a-t-il admit.

Comment vaincre l’addiction des réseaux sociaux ou autres

Dans son texte, Cullen n’a pas dit s’il cherchait de l’aide pour laisser l’addiction, mais cela a montré d’où pouvait venir la racine du problème. « Ne pas avoir de smartphone et ne pas être sur un réseau social me donnait une certaine liberté. Mais cela signifiait aussi que toute ma haine et auto aversion étaient concentrées en un seul lieu. Seul, devant mon écran, je rattrapais le temps perdu », dit-il.

Il est clair que le jeune homme a des problèmes intérieurs qui le poussent à se réfugier dans cette dépendance. Peut-être que lorsqu’il était concentré sur les vidéos, il oubliait les difficultés qu’il sentait et vivait. Cependant ce chemin lui apportera plus de frustrations ainsi qu’à tous ceux qui le suivent.

Sur son blog, l’Évêque Renato Cardoso explique que tout être humain est dépendant. Cela parce que dans le sens plus basique du mot, l’addiction est une habitude quelconque de faire quelque chose en répétition qui apporte un plaisir momentané mais qui au fond porte préjudice.

« Combien de choses est-ce que nous pratiquons qui nous apporte du plaisir sur le moment mais en vérité nous détruit peu à peu – ou nous empêche d’évoluer ? » demande l’Évêque.

Que ça soit manger beaucoup de sel ou de sucre, dire des petits mensonges, rester des heures sur les jeux vidéo, regarder la pornographie ou d’autres impuretés sur internet, prendre des médicaments sans raison, fumer, être dépendant d’une autre personne, prendre des drogues douces ou dures, boire des boissons gazeuses, faire des crises de nerfs… Les addictions sont nombreuses, mais il y a d’autres pas à suivre pour s’en délivrer.

Que faire ?

L’évêque explique que le premier pas pour être libre il faut reconnaître que nous sommes dépendants.

Le second pas est d’admettre que vous avez besoin d’aide pour arrêter. « Nous reconnaissons quelqu’un de dépendant car il se ment à lui-même lorsqu’il dit « je peux arrêter quand je veux ». Si vous le pouviez, vous auriez déjà arrêté. » prévient-il.

L’outil qui délivre le plus les personnes dépendantes dans l’histoire de l’humanité, est de loin, la foi. « Et c’est cet outil que nous utiliserons pour vous aider, pour aider un être cher qui désire être libre d’une addiction, peu importe laquelle. », a conclu l’Évêque.

Dans les réunions du Vendredi, vous trouverez le soutien nécessaire pour surmonter toute dépendance. Si vous, un membre de votre famille ou un ami est en train de passer par ce drame, participez à l’une de nos réunions tous les Vendredis à 8h, 10h, 12h, 15h et 20h. Trouvez nos adresses ici.

Le Jeûne de Daniel commencera également le 19 Mai prochain. Cette période promeut la restriction des divertissements et distractions séculaires pendant 21 jours. L’objectif est de renforcer la communion avec Dieu et de fortifier la foi. Participez !

Source: Universal

Cupidité

Particularité ou caractéristique d’une personne cupide; attachement extrême à l’argent; dont la plus grande préoccupation est d’amasser de l’argent.
- Évêque Edir Macedo

2019-05-17T11:22:17+02:00

Leave A Comment

This website uses cookies and third party services. Ok