Qu’est-ce que le serpent et la colombe peuvent nous apprendre?

Observer la nature attentivement, c’est y extraire de précieuses leçons. Dans plusieurs passages bibliques nous pouvons trouver des enseignements que peuvent nous offrir les animaux et les plantes, dans leurs caractéristiques.

Le Seigneur Jésus a utilisé le serpent et la colombe, deux animaux si différents, afin de nous conseiller sur deux vertus essentielles que nous devons avoir, et ainsi, nous maintenir protégés des méchancetés d’autrui.

« Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. » Matthieu 10 :16

Pour mieux comprendre ce que le Maître a voulu nous enseigner, nous allons analyser chacune des caractéristiques de ces deux animaux.

Le serpent est un animal extrêmement prudent. Vous ne le voyez pas par ici. Généralement, son attaque a lieu sans que la victime n’ai la moindre idée de sa présence. Il observe bien tout autour de lui, il évite de s’exposer au danger. Il est prudent.

En contrepartie, il est très commun de voir des colombes sur les places par exemple. Leur présence n’intimide personne, car elles sont inoffensives.

Et non seulement elles ne font de mal à personne, mais aussi ne perçoivent pas le danger. Elles sont également capables de se poser devant un prédateur.

L’équilibre

Pour cela, il est nécessaire d’avoir de l’équilibre entre ces deux caractéristiques. Vous devez être inoffensif, mais prudent.

Si vous êtes uniquement simple, c’est-à-dire, naïf comme une colombe, cela vous portera préjudice.

« L’homme prudent voit le mal et se cache, Mais les simples avancent et sont punis. » Proverbes 22 :3

Dans ses annotations de foi, l’Évêque Macedo écrit que le prudent « s’esquive de toute situation qui peut apporter de la souffrance et des conséquences tragiques pour la vie et pour l’âme ».

Cela est vécu dans les situations quotidiennes. « C’est entendre des commérages et s’en éloigner. C’est percevoir la tentation et fuir », a-t-il donné en exemple.

Toutefois, l’Évêque souligne que les simples – qui représentent les personnes naïves- finissent par tomber dans les pièges qui conduisent au péché, parce qu’elles n’arrivent pas à discerner le danger qui les entoure.

Ne vous laissez pas emporter par tout ce qu’on dit. Observez, demandez, et dans le doute, n’allez pas, ne parlez pas, ne regardez pas, n’écoutez pas et ne faites pas.

Cherchez toujours la protection du Très-Haut pour que vous soyez libre de tout le mal, mais n’oubliez pas que la vigilance vient toujours avant la prière, toujours ! (Matthieu 26 :41)

Jeûne de Daniel

« Les méchants profitent de la pureté des yeux de ceux qui sont bons, pour les tromper. Pour cela, seul celui qui a l’Esprit de Dieu est apte à être prudent comme les serpents et inoffensif comme les colombes », a souligné l’Évêque Macedo

Pour cela, le « Jeûne de Daniel » pour l’effusion du Saint-Esprit » est une opportunité précieuse pour ceux qui n’ont pas encore été baptisés et également pour ceux qui recherchent un renouvellement spirituel.

Le propos a débuté le 19 Mai et continue jusqu’au Dimanche 9 Juin. La clôture se fera le jour de la Pentecôte, avec le déversement du Saint-Esprit, en direct du Cénacle de Jérusalem, avec la présence de l’Évêque Edir Macedo.

Si vous désirez ce renouvellement spirituel, participez aux rencontres qui ont lieu au 254, Rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris ou dans un Centre d’Accueil le plus proche de chez vous.

Source: Universal

2019-06-11T14:29:40+02:00

Leave A Comment

This website uses cookies and third party services. Ok