Pourquoi les personnes sont-elles de plus en plus dépressives ?

Selon l’Organisation Pan-Américaine de la Santé (OPAS), la dépression est le résultat d’une interaction complexe de facteurs sociaux, psychologiques et biologiques. Les personnes ayant été confrontées à des adversités dans leur vie (licenciement, deuil, traumatisme psychologique) sont plus sujettes à développer la dépression. La dépression peut, dans ce cas, amener à plus de stress, à un disfonctionnement et peut empirer la situation de la vie de la personne affectée et amener le trouble en elle-même.

Il y a une relation entre la dépression et la santé physique ; les maladies cardiovasculaires, par exemple, peuvent mener à la dépression et vice-versa.

Et un tel mal ne fait acception de personne. Même les membres de la royauté n’échappent pas à la tristesse qui atteint l’âme. Ce fut le cas du prince Harry qui a passé plus de deux décennies à essayer de gérer la mort de sa mère, la princesse Diana.

Le Prince lui-même a affirmé qu’il a déjà été « au point d’agresser quelqu’un » et qu’il affrontait une forte anxiété pendant de grands compromis royaux. Au-delà de cela, il a aussi raconté qu’il a déjà souffert de quatre dépressions. « J’étais probablement proche d’une dépression nerveuse à plusieurs reprises », a-t-il informé.

« J’ai perdu ma mère à l’âge de 12 ans et me détacher de mes émotions ces 20 dernières années a provoqué un sérieux effet, pas uniquement dans ma vie personnelle, mais également professionnellement », a-t-il décrit.

La vérité est que tout le monde s’est déjà senti triste pour quelque motif que ce soit. Que cela soit à cause de la mort d’un être cher, la fin d’une relation, le licenciement et les disputes familiales. Mais, lorsque la tristesse se prolonge au point que la personne cesse ses activités, s’éloigne de tous, ressent une tristesse profonde et tente même le suicide, alors, il est plus que temps de chercher de l’aide ;

En résumé : Comment vaincre le mal du siècle?

Tout comme le prince Harry, des milliers de personnes sont dépressives justement à cause de la perte de quelqu’un. Surpasser la douleur de ne plus avoir un être cher près de nous n’est pas une tâche facile. Mais sachez que cela est possible oui, de vaincre ce mal et de remplir le vide avec la félicité qui vient d’en Haut.

Tous les Vendredis, au Centre d’Accueil, nous avons la réunion de la délivrance spirituelle. Une réunion spéciale pour ceux qui désirent être libres de tout le mal qui les atteindrait.

Au siège, à Paris, les réunions sont à 7h,10h,12h,15h et 20h, au 254, Rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris, ou dans le Centre d’Accueil le plus proche de chez vous (Consultez les adresses ici).

Source:Universel

 

 

2019-04-12T11:58:22+02:00

Leave A Comment

This website uses cookies and third party services. Ok