Je faisais des cauchemars, des manifestations étranges, on voulait me tuer…

J’ai vécu beaucoup de traumatismes étant jeune. Mon père frappait ma mère devant ma sœur et moi. Ma mère l’a quitté et nous sommes venues en France. Elle a trouvé un nouveau compagnon qui faisait de la magie, je crois même qu’il était marabout. Nous avons vécu environ 7 ans avec lui. J’ai subi des attouchements de sa part et tout cela sans que personne ne s’en rende compte. À cause de ce traumatisme, je suis devenue quelqu’un qui cherchait à plaire aux autres, j’étais toujours avec mes copines et pour m’intégrer, je parlais comme elle, je sortais en boîte de nuit, je fréquentais des garçons qui malheureusement ont toujours profité de moi parce que j’étais trop naïve.

J’avais aussi un caractère difficile, je voulais toujours avoir raison même quand j’avais tord. J’étais très timide, depuis que je suis enfant j’avais cette timidité qui m’empêchait de faire beaucoup de choses. J’avais du mal à me remettre en question, quand on me faisait des reproches je le prenais mal et je me faisais passer pour la victime. Je finissais toujours par rejeter la faute sur les autres sans voir que c’était de moi que venait le problème.
J’avais également des problèmes spirituels: je faisais beaucoup de cauchemars depuis si longtemps que pour moi c’était devenu normal. Toutes les nuits, parfois même plusieurs fois par nuit, je faisais des cauchemars. Avec des démons, des manifestations étranges, on voulait me tuer…

Lorsque j’ai commencé à venir au Centre d’Accueil, je ne venais pas régulièrement, seulement le dimanche de temps en temps: je ne voulais pas m’investir plus. Puis j’ai vu que cela me faisait du bien alors je suis venue régulièrement tous les dimanches. Petit à petit, j’ai appris à écouter la parole qui sortait de l’Autel de Dieu, ce n’était pas évident car j’étais têtue et orgueilleuse, je ne voulais pas mettre en pratique ni me laisser modelée, je pensais que ce que je faisais était suffisant.

Avec le temps et la foi, j’ai réussi à pardonner à ceux qui m’avaient fait du mal. Les personnes pour qui j’ai vraiment eu du mal étaient mon père et sa femme. J’avais une haine profonde envers ma belle-mère, je souhaitais sa mort, je considérais que tout était de sa faute. J’ai dû mettre mon ego de côté pour me libérer de ce poids.

Aujourd’hui je suis bénie intérieurement et physiquement. Je lutte au quotidien pour avoir plus avec Dieu et je souhaite cela à tout le monde, car je suis vraiment heureuse et en paix.

Mlle Auxillia

Deixe o seu comentário

Ou preencha o formulário abaixo.

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios marcados com *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.