La fin des injustices dans votre vie

Dans le livre de Luc, chapitre 18, du verset 1 au 8, Jésus raconte la parabole d’une veuve qui clamait au juge inique qu’il juge sa cause.

« Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu’il faut toujours prier, et ne point se relâcher. Il dit: Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et qui n’avait d’égard pour personne. Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire: Fais-moi justice de ma partie adverse. Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même: Quoique je ne craigne point Dieu et que je n’aie d’égard pour personne, néanmoins, parce que cette veuve m’importune, je lui ferai justice, afin qu’elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête. Le Seigneur ajouta: Entendez ce que dit le juge inique. Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard? Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre? » Luc 18:1-8

L’objectif pour lequel cette histoire a été racontée fut pour que les personnes comprennent que si cet homme injuste a répondu à la veuve qui clamait, comment Dieu – qui est le Juste Juge -, ne répondrait-Il pas à Ses enfants ?

La veuve a démontré de la persévérance, puisque sachant que le juge était inique et qu’il ne l’aiderait pas de bonne volonté, elle a décidé de l’importuner jusqu’à ce qu’il résolve son problème.

« Lorsque nous regardons ce que le juge inique a dit, nous voyons les paroles suivantes : « Quoique je ne craigne point Dieu et que je n’aie d’égard pour personne, néanmoins, parce que cette veuve m’importune, je lui ferai justice, afin qu’elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête. » En d’autres mots, un homme qui n’avait aucune vertu à l’intérieur de lui, ni envers la foi en Dieu, ni envers son prochain, a fait justice à une femme veuve qui, à l’époque, était vue comme une personne faible dans la société. Il vous suffit de faire la même chose qu’elle et Dieu fera bien plus dans votre vie » a souligné l’Évêque Renato Cardoso, durant le programme « Fala que eu te escuto », sur la Rede Aleluia.

Cependant, l’Évêque souligne que la justice à elle seule n’apportera pas la justice de Dieu. En effet, de la même manière que la veuve a dû manifester la foi pour que sa cause soit répondue, aujourd’hui, la même chose doit être réalisée par chacun d’entre nous. « Lorsque vous commencez à utiliser les armes spirituelles contre les injustices, alors vous verrez la justice de Dieu dans votre vie. » souligne l’Évêque.

Du 1er au 14 octobre, des Évêques et des Pasteurs vont clamer justice à Dieu. Si vous avez une cause qui est considérée comme impossible à résoudre, participez à ce propos de foi et obtenez la réponse du Juste Juge.

Source : Universal

Deixe o seu comentário

Ou preencha o formulário abaixo.

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios marcados com *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.