Découvrez les trois types de baptême

 

Le baptême est l’une des choses que les nouveaux convertis entendent en arrivant à l’église. Il marque une étape importante de la vie d’un chrétien. Cependant, ils ne savent pas tous qu’il y a trois types de baptême.

Les voici : le baptême d’eau, le baptême du Saint-Esprit et le baptême du feu. Lors d’une réunion au Temple de Salomon, l’Évêque Renato Cardoso, a expliqué les différences qui existent entre les trois et à quels moments de la vie chrétienne est-ce qu’elles arrivent.

Le baptême d’eau

Pour lui, le baptême d’eau marque la repentance. La personne reconnait ses péchés et décide librement et spontanément de se remettre à Jésus, qu’elle se repent de ce qu’elle a commis antérieurement.

« La repentance n’est pas un sentiment, mais une décision ; le baptême d’eau signifie que vous reconnaissez que vous avez besoin de changer. Que vous avez besoin d’abandonner le mensonge, les mauvais yeux, la rancune et toutes les choses dont vous avez conscience qui sont péchés et que vous décidiez de changer », a éclairé l’Évêque.

Il explique encore que pour ne pas s’être repentis de leurs péchés, beaucoup de personnes entrent simplement dans la piscine, mais ne sont pas véritablement baptisées. « Elles ne se sont pas faites baptisées parce qu’elles ne se sont pas repenties. Elles n’ont pas changé ou ont pris une décision émotive. Si vous n’abandonnez pas les péchés, votre baptême dans l’eau n’a pas eu lieu. Vous avez besoin de réfléchir sur votre vie et décider si, en vérité, vous désirez prendre la foi au sérieux », a-t-il souligné.

Baptême du Saint-Esprit

Après cette repentance, la personne qui change véritablement son comportement, reçoit alors, le baptême du Saint-Esprit. « Cela signifie la confirmation de Dieu qu’Il a vu son changement sincère, réel et véritable. Vous avez décidé de changer et vous avez réellement changé. En reconnaissance à ce changement, Il confirme, en vous donnant le Saint-Esprit, qui est le Sceau de Dieu », a enseigné l’Évêque.

Baptême du feu

En contrepartie, après avoir reçu l’Esprit de Dieu, le chrétien ne doit pas penser que tout sera fleuri. Au contraire, après avoir reçu le Saint-Esprit, il passe par le baptême du feu. « le baptême du feu est une sorte d’épreuve de la foi, pour que rien ne reste dans la théorie », a réitéré l’Évêque.

Pour exemple, l’Évêque a utilisé celui de Job décrit dans la Bible. Il était un homme droit, intègre et il craignait Dieu (Job 1 :8). Cependant, même ainsi, Satan a dit à Dieu que s’Il retirait tout ce que Job avait, il blasphèmerait contre Dieu (Job 1 :11).

« Il a tout perdu en sept mois. Il est passé par le test. Il n’a pas blasphémé. Le baptême du feu est le fait que vous passiez par l’épreuve de la foi pour que demain, le diable ne puisse pas pointer le doigt, parce que vous avez des références de foi qui sont les persécutions. Et lorsque vous sortez du feu, vous prouvez que vous êtes de l’or et que vous vous êtes simplement purifié », a conclu l’Évêque.

Le propre Seigneur Jésus, après s’être fait baptisé dans le fleuve Jourdain par Jean-Baptiste et scellé du Saint-Esprit, a été emmené par l’Esprit de Dieu dans le désert, comme un baptême de feu.

Voyez que même étant le Fils de Dieu, Il a eu besoin de passer par le désert et par dessus tout, il était seul. De nombreuses fois, les personnes ne comprennent pas pourquoi est-ce qu’elles affrontent des problèmes et qu’apparemment sont seules. Cela se produit parce que passer par le désert exige que le véritable chrétien soit uniquement dépendant de Dieu pour écouter Sa voix. Ce sont des jours difficiles mais nécessaires, car ils augmentent la communion avec le Très-Haut.

Source: Universal

2019-06-13T14:58:42+02:00

Leave A Comment

This website uses cookies and third party services. Ok