Clôture du Jeûne de Daniel : L’Évêque Edir Macedo fait la prière en direct du Cénacle de Jérusalem

Après avoir souffert, avoir été crucifié et après avoir ressuscité, le Seigneur Jésus est resté sur la Terre pendant encore 40 jours. Cependant, avant de retourner dans les cieux, le Messie a demandé aux disciples de ne pas sortir de Jérusalem, car ils seraient baptisés du Saint-Esprit (Actes 1 :4-5).

Pour cela, il y a plus de deux mille ans, au Cénacle d’Israël, à Jérusalem, 120 disciples de Jésus ont reçu le Saint-Esprit, le jour de Pentecôte (Actes 2 :1-4). Pareillement, ce Dimanche (9), le jour de Pentecôte et dans le même lieu, l’Évêque Edir Macedo a transmis un message aux millions de personnes, dans plus de 120 pays où se trouve le Centre d’Accueil, qui accompagnaient la clôture du Jeûne de Daniel.

Rapidement après le début de la transmission, l’Évêque a démontré que beaucoup ne savent pas, qui était Dieu, véritablement, mais qu’ils Le désirent. Pour insister sur le sujet, l’Évêque a cité l’épisode des disciples à Éphèse. Après une question posée par l’apôtre Paul, ils ont affirmé ne pas connaître le Saint-Esprit (Actes 19 :2-4).

« Ils ignoraient complètement l’existence du Saint-Esprit. Peu importe si vous avez la connaissance ou pas. Ce qui importe c’est que nous allons faire ce que Paul a fait, parce que lorsqu’il a su que les disciples ne connaissaient pas le Saint-Esprit, il n’a pas voulu leur enseigner quoique ce soit, il a simplement imposé les mains et sur le moment le Saint-Esprit est descendu », a commenté l’Évêque.

Au-delàs de cela, l’Évêque a encore enseigné que Dieu est le plus intéressé à vouloir habiter dans l’être humain. Cela parce qu’Il est Esprit. Il a besoin d’un corps pour Le servir. « Étant Esprit, comment pourrait-Il manifester Sa grandeur sans que le Saint-Esprit ne vienne et n’utilise notre corps entier. Lorsque nous recevons le Saint-Esprit, nous avons l’image du Très-Haut, qu’Adam et Ève ont perdu dans le jardin d’Éden », a souligné l’Évêque Macedo qui par la suite a réalisé une prière pour administrer la descente du Saint-Esprit.

Remise totale

Au Temple de Salomon, pendant la réunion de 9h30, l’Évêque Renato Cardoso a complété le sujet en rappelant que beaucoup n’ont pas reçu le Saint-Esprit parce qu’ils ne se sont pas remis véritablement à Dieu.« La personne remet quelques choses, mais elle ne remet pas tout. Beaucoup ne lisent pas la Bible, elles vont à l’église comme une tradition ou désirent simplement les bénédictions de Dieu, mais ne se remettent jamais », a rappelé l’Évêque Renato.

L’étudiante Juliana Ferreira Alves de Oliveira, 20 ans (photo ci-contre), sait bien ce qu’est fréquenter l’église par tradition. Elle participait aux réunions du Centre d’Accueil depuis son jeune âge, elle accompagnait sa mère, mais n’a jamais réussi à remettre sa vie à Dieu. Pendant son adolescence, elle s’est laissé influencer par des amis d’école et a expérimenté du pire de ce que la vie pouvait lui offrir.

« Je me suis retrouvée avec la vie détruite. Je prenais de la drogue, je n’avais pas de paix ni de repos. Je n’étais pas heureuse », se rappelle la jeune.

Cependant, il y a deux ans, une amie, qui fréquentait déjà le Centre d’Accueil, l’a invité à l’une des réunions. Pendant cette période, sa vie et sa personnalité ont été changées, mais il lui manquait encore le Saint-Esprit.

Pour cela, lorsqu’elle a entendu parler de ce propos du Jeûne de Daniel, elle n’a pas réfléchi à deux fois et a décidé d’y participer. Pendant les 21 jours, elle s’est abstenue des informations séculaires et des distractions pour se focaliser sur sa vie avec Dieu.

Au-delàs de l’effort employé durant les 21 jours, Juliana a décidé de sortir de sa ville natale, le Salvador, à Bahia, pour participer à la clôture du Jeûne de Daniel au Temple de Salomon. Et tout le sacrifice fut récompensé avec le plus grand bien qu’une personne puisse avoir.

« J’ai reçu le Saint-Esprit et je n’ai pas de paroles pour décrire ce que j’ai ressenti. C’est une expérience unique. Être au Temple de Salomon, est déjà un privilège; avoir reçu le Saint-Esprit a complété mon voyage à São Paulo », a conclu la jeune.

Le Saint-Esprit est pour tous

Beaucoup peuvent croire qu’il n’est pas nécessaire d’enseigner au sujet du Saint-Esprit à un enfant. Toutefois, Mattheus Dos Santos Pereira (photo ci-contre) à seulement 11 ans, montre que le Saint-Esprit peut se faire présent dans le cœur de quiconque, y compris dans celui d’un enfant.

En pleurant beaucoup, Mattheus se rappelle la manière dont il est arrivé. « J’étais très triste, je n’arrive même pas à parler. Je mentais beaucoup et donnais beaucoup de fil à retordre à l’école. Je faisais beaucoup de choses erronées, mais j’ai découvert que j’avais besoin d’aide ».

Il a rencontré l’aide qu’il cherchait tant pendant le Jeûne de Daniel. Pendant 21 jours, lui qui aimait beaucoup les jeux vidéo et regarder la télévision, a ouvert main des distractions pour recevoir l’Esprit du Très-Haut dans sa vie. « J’ai commencé à porter plus attention aux choses de Dieu. Ce fut difficile parce que j’aimais beaucoup les jeux vidéo, mais j’ai continué », a-t-il dit.

Et tout cet effort en a valu la peine. « J’ai reçu le Saint-Esprit, aujourd’hui pendant la réunion lors de la transmission de l’Évêque Macedo. Je me sentais très heureux, très bien. Maintenant je veux parler de Jésus et être ouvrier », a-t-il dit.

Sa mère infirmière, Juliana dos Santos Ribeiro de Souza, 35 ans, confirme sa dévotion. « J’ai vu que cela a été difficile pour lui, mais il s’est dédié. C’est gratifiant de savoir que Dieu prend soin de lui dans ce monde si difficile. Je ne peux être avec lui 24 heures sur 24, pour cela, il est très bon de savoir que maintenant, Dieu prendra soin de lui », a conclu la mère.

De l’Équateur au Temple

Le Jeûne de Daniel a aussi été une opportunité pour ceux qui avaient déjà le Saint-Esprit. La comptable Maria Fernanda Loor, 35 ans, est venu de l’Équateur et a clôturé son propos au Temple de Salomon.

Elle raconte que la période d’abstention d’informations séculaires a été fondamentale pour recevoir le renouvellement de l’âme. « Je lisais beaucoup plus la Bible, parce que je voulais m’approcher plus de Dieu. Lorsque je préparais ce voyage, avant de commencer le propos, je ne savais pas que le jour de mon voyage, le Jeûne de Daniel serait clôturé. Je suis sûre que le fait d’avoir traversé le continent, a attiré l’attention de Dieu, car à partir d’aujourd’hui, je suis renouvelée. Et qui me regardera, verra le Seigneur Jésus », a-t-elle commenté.

Il n’est pas trop tard

Lors de la réunion, au Temple de Salomon, l’Évêque Renato a encore souligné que malgré le fait que le propos soit terminé, tous peuvent encore faire les 21 jours du Jeûne de Daniel. « Si vous n’avez pas fait, ou même participé, mais pas comme il le faudrait, alors vous pouvez le faire à partir d’aujourd’hui. Mais vous devez décider. Ceci n’est pas la part de Dieu, mais la vôtre », a conclu l’Évêque.

Source: Universal

2019-06-11T14:28:02+02:00

Leave A Comment

This website uses cookies and third party services. Ok